23/05/2005

Les courses de chevaux

Quoi de plus anodin et courant qu'un course de chevaux? Où est le mal, me direz-vous? Il est là où on ne vous le montre pas... Dans les choses qu'on passe sous silence...
Le dopage, déjà... Dès leur plus jeune âge, le chevaux sont dopés pour que leurs performances soient meilleures. S'ils ne font pas d'accident cardiaques ou cérébraux pendant la "consommation", ça va encore, mais lorsqu'on arrête ces produits, beaucoup meurent de crises cardiaques.
 
Ensuite, et certainement la pire chose entre toutes, les chutes.
En Grande-Bretagne, on raffole de ces courses à "fences" où les chevaux, déjà lancés à vive allure doivent sauter des barrières, des talus ou des haies!
En fin de courses, les chevaux sont tellement épuisés qu'ils buttent contre ces obstacles et basculent violemment contre et s'explosent littéralement à l'atterrisage...
 
Et dans les gradins, les parieurs râlent d'avoir perdu de l'argent....

  

Signez la pétition en cliquant sur l'image :

 


13:32 Écrit par Arkana | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

Un peu de documentation et de réflexion seraient nécessaires !!! Ce site comporte de grandes idées et prétend défendre de nobles causes et c'est vraiment dommage d'y lire un tel condensé de raccourcis, d'inexactitudes et de bétises concernant les courses de chevaux.
Que vous n'aimiez pas les courses de chevaux, c'est votre droit, mais prétendre que tous les chevaux sont dopés dès leur plus jeune âge et qu'ils meurent ensuite de crise cardiaque, c'est tout simplement mensonger.
Les courses sont règlementées en France, en Belgique, en Angleterre et ailleurs, seuls quelques états des USA autorisent certaines formes de doping.
Il y a toujours des contrevenants mais l'administration de produits dopant est interdite et sévèrement punie.
En France et dans le monde, il s'agit d'une industrie qui fait tout simplement vivre de près ou de loin plusieurs centaines de milliers de personnes, dans le lot il y a surement des gens aux méthodes peu honorables mais il n'y a pas qu'eux et votre plaidoyer sans nuances est insultant pour les autres ...
Figurez-vous d'ailleurs qu'il y a même des gens qui aiment leurs chevaux et les chevaux en général dans ce lot là ...

Écrit par : Frédéric NODIER | 21/09/2005

Ouais... Dans le cyclisme aussi, le dopage est interdit... ;-) Ehe
En fait, dans toutes les compétitions sportives!

Allez, ok, on va dire que "pas tous les chevaux de courses sont dopés" (pcq tous les propriétaires n'en ont pas non plus les moyens).

N'empêche que si l'un d'entre eux a la mauvaise idée de se casser une jambe, c'est tant pis pour lui. 2 ans, 5 ans ou 10 ans, c'est la mort qui l'attend!

Ca ce n'est pas vrai non plus, peut-être?

Écrit par : Arkana | 06/01/2006

Note : J'ai envoyé la réponse à "Frédérc Nodier" qui, devinez quoi... N'a pas répondu! Qui ne dit mot consent, dit-on...

Écrit par : Arkana | 01/02/2006

C'est la mort qui l'attend Tout a fait d'accord, quelle belle réflexion. C'est ce qui attend tout le monde non?
Un cheval peut très bien se casser une jambe en prairie ou dans son box!

Écrit par : Céline | 19/11/2006

Ils méritent mieux que ça Oui mais les chances que cela se produisent sont multipliées par 5 ou 6 dans le contexte intensif du circuit des courses.
Tous ceux qui pratiquent l'équitation et fréquentent les centres équestres le savent : un cheval qui se casse une jambe c'est peu fréquent et la fracture est sûrement moins grave dans un cadre plus naturel. On se cache pas la cheville de la même manière en tombant de sa chaise que dans une violente chute de ski.

Quand à la mort, ton argument est un peu faible. La preuve demain je crée un club de roulette russe, ça fait une chance sur six de mourir à chaque réunion du club. Mais c'est pas grave, on doit tous mourir!
Ton fatalisme ne regarde que toi et essaye de ne pas y mêler des animaux à qui on demande de dédier leur vie à notre plaisir et notre pratique. Ils méritent mieux que ça.

Écrit par : Gden | 24/03/2009

Les commentaires sont fermés.